Chargement Évènements

Éveil féministe et lesbien

Enfant, c’est sûr, elle n’était ni vraiment petit garçon, ni résolument petite fille. Elle était chevale sauvage. À huit ans, elle s’est prise pour Esmeralda dans Le Bossu de Notre-Dame et à neuf, elle est tombée amoureuse d’une enfant de chœur. Elle a appris, en cinquième, qu’il ne faut jamais prononcer à voix haute dans la cour de récréation le mot « gouine » et au lycée que l’orgasme ne ressemble pas à ce qui est raconté dans le supplément d’été « spécial sexe » de Elle Magazine. Un jour, elle a lu Belle du Seigneur et elle s’est dit que c’était ça. L’Amour.
A la frontière de la pop-culture, de l’auto-fiction et de la sociologie du genre, Ceci est mon corps est une enquête menée avec fougue, intensité et drôlerie par deux interprètes pour relater l’histoire du corps d’une femme née dans les années 1990.
Parcourir les désirs, les violences, les joies et les aspérités qui le traversent. Et découvrir aussi ce qui surgit à l’orée de la trentaine…

lundi 21 • 21h30 / mardi 22 novembre • 18h30

Ceci est mon corps

Théâtre

SUPERNOVA #7

Agathe Charnet / Cie La Vie Grande


Avec et au Centre Culturel Bonnefoy, 33 Rue Saint-Laurent, 31500 Toulouse

Durée 1h20


Éveil féministe et lesbien

Enfant, c’est sûr, elle n’était ni vraiment petit garçon, ni résolument petite fille. Elle était chevale sauvage. À huit ans, elle s’est prise pour Esmeralda dans Le Bossu de Notre-Dame et à neuf, elle est tombée amoureuse d’une enfant de chœur. Elle a appris, en cinquième, qu’il ne faut jamais prononcer à voix haute dans la cour de récréation le mot « gouine » et au lycée que l’orgasme ne ressemble pas à ce qui est raconté dans le supplément d’été « spécial sexe » de Elle Magazine. Un jour, elle a lu Belle du Seigneur et elle s’est dit que c’était ça. L’Amour.
A la frontière de la pop-culture, de l’auto-fiction et de la sociologie du genre, Ceci est mon corps est une enquête menée avec fougue, intensité et drôlerie par deux interprètes pour relater l’histoire du corps d’une femme née dans les années 1990.
Parcourir les désirs, les violences, les joies et les aspérités qui le traversent. Et découvrir aussi ce qui surgit à l’orée de la trentaine…

Conception vidéo Edith Biscaro • Régie son et plateau Étienne Bluteau • Texte et mise en scène Agathe Charnet • Dramaturgie Anna Colléoc • Construction décors Malory Clément • Costumes Suzanne Devaux • Création lumière et régie lumière Mathilde Domarle – en alternance avec Jessica Tournebize • Création sonore Karine Dumont • Chargée de production Laëtitia Fabaron • Interprétation et clavier Virgile – Lucie Leclerc • Scénographie Anouk Maugein • Interprétation et dance Lillah Vial • Interprétation et clavier Lucie Leclerc • Chorégraphie Cécile Zanibelli.

Coproduction : Ville de Grand-Quevilly, Le Quai des Arts, Argentan, Le Rayon Vert, Saint Valery-en-Caux, scène conventionnée d’intérêt national Art en Territoire, Théâtre Juliobona, Lillebonne. Partenaires et soutiens : Ville du Havre, Région Normandie, DRAC Normandie, ODIA Normandie, le CENT QUATRE – La Loge, Le Théâtre de l’Etincelle (Rouen), Le Théâtre des Bains Douches (Le Havre), La Manekine (PontSainte-Maxence), Le Petit Théâtre de la Bouloie (Besançon) en partenariat avec le Théâtre Universitaire de Dijon, Festival Fragments, La Croisée, Créil, Théâtre de la Tête Noire, scène conventionnée d’intérêt art et création pour les écritures contemporaines, Saran. Le texte est lauréat de la Bourse Beaumarchais-SACD 2020, de l’aide à la création de textes dramatiques d’ARTCENA de la session de printemps 2021. Il a été accompagné par le Collectif A Mots Découverts et a été repéré par le Comité de lecture du théâtre des Ilets, CDN de Monluçon et est finaliste du comité de lecture du Théâtre des Quartiers d’Ivry.